Pourcieux

Aller en bas

Pourcieux

Message par Léon le Dim 25 Jan - 11:00

Lettre ouverte aux habitants des communes susceptibles d’être impactées par le passage de la L.G.V suivant le tracé dit « Côte d’Azur le long de l’A.8»

Alors que toutes les déclarations depuis des mois privilégient le tracé longeant l’A8, des maires de communes riveraines de ce projet persistent dans la justification de la création de cette nouvelle ligne, au sud de la région, afin disent-ils de ne pas pénaliser Nice, Toulon et Marseille. Alors même que ce plaidoyer est rejeté par des représentants de villes du littoral.

Cette attitude légitime durant le débat public n’est plus de mise aujourd’hui, en espérant qu’il ne soit pas trop tard, car elle a pour effet de créer la division et de nous affaiblir un peu plus.

Un élu local doit prioritairement se préoccuper du bien- être des habitants, de la défense de l’activité et de la protection de l’environnement de sa commune.

Rappelons nous aussi que le tracé dit des métropoles suscite aussi une grande opposition et comme dans tous les cas il y aura des mécontents, autant choisir les moins nombreux c’est à dire nous.

Soyez circonspects avec les données économiques, les valeurs diffusées ne sont que des projections complexes et non actualisées, ou chacun peut extrapoler ce qui convient à sa démonstration (par exemple : 3,5 milliards d’euros de plus pour les uns, 2 millions de voyageurs de moins pour d’autres). Quant au refus éventuel du financement par les collectivités locales, rappelons que pour le Var l’implantation d’une nouvelle gare sera mise dans la balance, que dans les Bouches- du- Rhône il n’y a pas d’unanimité, que le département des Alpes Maritimes est un des plus riches de France et que de toutes les façons c’est toujours le contribuable qui paye.

Faut-il rappeler qu’un maire représente d’abord la population de sa commune et que les villes, citées ci-dessus, sont déjà éminemment pourvues en défenseurs, avec comme premier magistrat un ministre en exercice et deux anciens ministres qui sont aussi des cadres du parti politique majoritaire.

Nous ne voulons pas être en situation de devoir dire prochainement a certains de nos élus, «Les Niçois vous remercient, mais pas nous… »

Rappelez à vos élus, lorsque cela est nécessaire, les fondamentaux de notre engagement : «Nous ne voulons pas sur nos communes de ce projet qui ne nous apporterait que des nuisances sonores et visuelles, détruirait l’agriculture et notre qualité de vie au quotidien».

Laissons argumenter ceux qui veulent cette nouvelle ligne chez eux, l’urgence aujourd’hui n’est pas de faire le bonheur des autres, mais d’afficher une position claire et unitaire afin d’éviter un désastre chez nous qui mettrait en péril notre économie, notre Provence, nos communes et nos villages
avatar
Léon

Messages : 44
Date d'inscription : 13/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum